L’homme, l’énergie et l’aura

De l’énergie à la matière

La physique quantique a démontré que la matière n’est que de l’énergie concentrée.

En effet, les constituants élémentaires de la matière, appelés molécules ou particules, ne sont formés que d’énergie, c’est à dire une onde avec une fréquence + une amplitude.
Pour donner consistance à la matière, les ondes tout d’abord, forment les noyaux et les électrons des atomes. Puis à leur tour les atomes s’assemblent et se combinent en molécules. Certaines molécules donneront des cellules organiques, puis les tissus, les organes et enfin le corps d’un être humain.

La théorie des cordes en physique quantique a démontré qu’une onde/énergie peut se condenser et produire une « unité »/matière et inversement.

Selon cette théorie, l’univers est composé d’infinitésimales boules d’énergie qui vibrent comme des cordes. Chaque corde vibre à une fréquence qui lui est propre et elles ne font que s’assembler, se désassembler et se ré-assembler depuis le big-bang.

Il est possible d’en déduire que la matière et l’énergie ne sont en fait que les deux aspects d’un même élément, qui compose tout dans l’univers. L’eau qui devient vapeur et la vapeur de l’eau liquide, illustre parfaitement la théorie des cordes.
Ainsi tout ce qui existe dans l’univers, du microcosme au macrocosme, en passant par l’être humain est fait d’ondes et vibre.

L’homme, l’énergie et l’aura.

Comme vu précédemment, l’homme est composé des mêmes particules qui composent l’univers ; sa nature est donc vibratoire.

L’être humain serait constitué de plusieurs champs d’énergie de nature vibratoire différente.
Le champ dont la vibration est la plus basse correspondrait au corps physique. Dans ce champ, l’énergie s’est condensée et agencée pour devenir une matière biologique. Les autres champs d’énergie auraient une vibration de plus en plus élevée, pour rejoindre celle de la lumière.
Ces champs peuvent être appelés « corps », comme dans la tradition hindoue. S’ils sont tous créés à partir des mêmes constituants élémentaires de la matière, ils ont une énergie spécifique.
Cette énergie serait le support et le reflet des parties éthérées de nous-même. De nombreuses traditions ancestrales décrivent que le champ d’énergie qui anime le corps physique est l’énergie vitale. Il y a également le champ des émotions, celui du mental, de l’âme, de la conscience et du subconscient.

Ces corps subtils se superposent en couche autour de corps physique. Cette superposition est une caractéristique de la matière. En effet, plusieurs ondes de fréquence différente peuvent exister aux mêmes endroits et se côtoyer sans se perturber les unes les autres.
Ces corps ont chacun une fréquence vibratoire et une couleur spécifique.
Ensemble, ils constituent un halo électromagnétique de forme ovoïde déployé autour du corps physique et appelé aura, ce qui signifie petite chambre en latin.
L’aura est donc la fusion des émanations de l’être tout entier. Ainsi chaque être humain a une aura qui lui est propre et singulière.

Comme la membrane d’une cellule biologie, cet halo électromagnétique permet de créer une entité, séparée du milieu qui l’entoure. Telle une petite chambre avec le corps au centre, l’aura délimite un espace énergétique clos.
Le tandem corps/aura constitue ainsi une unité spatiale qui effectue des échanges avec l’extérieur. En effet, l’aura, comme la membrane cellulaire, est une limite non hermétique et une surface d’échange permettant la mise en place de flux d’énergie entrant et sortant.

L’aura est colorée, elle vibre et ondule constamment. Il est probable que certaines couleurs de l’aura ne se modifient jamais au cours de l’existence car elles reflèteraient la nature profonde d’une personne ; elles seraient comme une carte d’identité. D’autres couleurs vont et viennent car elles expriment des états passagers, selon les pensées, l’état émotionnel ou de santé de la personne.
La coloration et les fluctuations des couleurs ont été mis en évidence grâce au procédé Kirlan.

Au milieu de l’aura se trouve un courant d’énergie qui relie le pôle de la tête et celui des pieds. Elle comporte plusieurs couches, que l’on appelle “strates”, à chaque couche correspond un chakra.

Les chakras sont des centres qui captent et distribuent l’énergie à l’intérieur et à l’extérieur de l’aura. Leur nom signifie disque, tourbillon, roue, en langue sanskrit.

Une fois captée par les chakras, l’énergie circule dans tous les corps énergétiques grâce à un réseau de nadis, encore appelés méridiens en médecine chinoise. Ce réseau peut se comparer au réseau sanguin du corps physique.

L’homme est donc une unité dans le champ d’énergie universel ; par son aura, il est à la fois isolé dans ce champ mais aussi en interaction permanente avec lui et les autres unités qui s’y déploient ; c’est à dire tout ce qui existe : les autres hommes, les minéraux, les végétaux, les animaux, les micro-organismes, les planètes etc…..