L’ énergie : kezaco ?

L’énergie n’étend pas visible à l’œil physique, il n’est pas aisé d’en donner une définition.

A propos de l’énergie, on trouvera en cherchant des définitions populaires, des définitions scientifiques, mais également des concepts relevant du domaine des croyances et des pratiques spirituelles.

Voici ce que l’on peut en dire :

Le langage courant qualifie l’énergie par le mouvement, c’est à dire par l’action qu’elle produit. D’ailleurs, le mot « énergie » vient du grec « en ergon » qui signifie « en action ».

Ainsi, l’énergie désigne une force qui actionne le mouvement et qui donne de la vitalité ; elle permet l’action et la réalisation d’où les expressions populaires « consacrer toute son énergie à.. » ; «avoir de l’énergie à revendre » « dégager une bonne ou une mauvaise énergie ».

Les sciences physiques décrivent l’énergie en analysant ce qui la compose, et en observant le « comportement » de ces éléments.

Ainsi les physiciens définissent l’énergie comme un élément de nature vibratoire ; c’est à dire un élément constitué par une onde avec deux aspects :

1er : une fréquence (le nombre de rond dans l’eau) et
2ème : une amplitude ou puissance (hauteur des ronds dans l’eau)

Cette onde est représentée par des graphiques en forme de courbes sinusoïdales.

Les ondes ont deux caractéristiques :

  • plusieurs ondes de fréquence différente peuvent exister aux mêmes endroits et se côtoyer sans se perturber les unes les autres ;
  • les ondes de même fréquence s’attirent ; c’est la loi de la résonance qui est également appelée loi d’attraction.

Les cultures ancestrales
De nombreuses cultures ancestrales se représentent l’énergie comme une substance non matérielle signifiant esprit ou souffle de vie.

Cette substance sera nommée, selon les croyances Ki au Japon, Chi en Chine, Prana en Inde et également, Wakan chez les amérindiens d’Amérique du Nord, Ha chez les hawaïens.

L’énergie, l’esprit, le souffle de vie se réfèrent ici aux origines, à la Source de tout ce qui existe tant dans le visible que dans l’invisible.

Dans des concepts plus contemporains cette source originelle sera désignée par énergie cosmique, amour universel…

Il me plait à penser que les soins énergétiques se réfèrent à ces trois définitions de l’énergie.
En effet, comme le dit l’expression populaire, ces soins ont pour objectif de redonner du mouvement et de la vitalité. Par ailleurs, en faisant un parallèle avec la classification taoïste, je considère que les physiciens décrivent l’aspect yin ou matière (palpable) de l’énergie tandis que les cultures ancestrales en décrivent l’aspect yang ou esprit (impalpable).
A chaque fois il s’agit du même élément «énergie », pris sous un angle différent et de ces angles ont été développés des méthodes de soins et des vocabulaires correspondants.